Home
L’Europe pour le Christ
Messages de soutien
Je participe!
Lettre pour l'Europe
toutes les lettres
Christian Action
Christianophobia
Links

Messages de soutien

Vous trouverez ici les messages d’éminentes personnalités qui soutiennent notre action :

 

- * -

Christophe Zanussi: je salue l'initiative "l'Europe pour le Christ!" : c'est une idée saine. L'Europe est bâtie sur la tradition judéo-chrétienne, et en la perdant, elle risque de perdre son extraordinaire identité.

Christophe Zanussi

Réalisateur, directeur et scénariste

Varsovie, juin 2007

- * -

Prof. Wladyslaw Bartoszewski: je suis né en 1922, et j’ai vu beaucoup durant ma longue vie. Comme jeune homme j’ai été emprisonné par les nazis à Auschwitz. Après ma libération j’ai étudié à l’université secrète de Varsovie. Là encore j’ai été poursuivi par les communistes polonais : en tout, j’ai passé 7 ans de ma vie dans les geôles communistes ! De par mon engagement dans le mouvement de Solidarnosc, je suis finalement entré dans la politique. Comme ambassadeur de mon pays en Autriche (1990-1005), puis sénateur et enfin ministre des Affaires Etrangères, je me suis consacré à la réconciliation : avec l’Allemagne, avec les Juifs, en Europe. C’est pourquoi je me suis également engagé pour l’accession de la Pologne à l’Union Européenne. L’Union européenne nous permet une collaboration souhaitable en principe. Cependant, c’est avec inquiétude que j’observe de nouvelles idéologies  se profiler en Europe: la laïcisation radicale repousse la chrétienté dans un coin et hors de l’histoire de l’Europe. L’idéologie du « Genre » attaque notre identité en tant qu’homme et femme dans son fondement. Une législation intolérante autour des lois anti-discrimination refuse un regard critique à l’encontre de l’homosexualité. Contredire n’est pas permis. Cela ne me rappelle que trop les régimes autoritaires et totalitaires. Ici nous devons offrir un remède et nous engager pour une Europe ouverte et tolérante.

Prof. Wladyslaw Bartoszewski, ancien Ministre des Affaires Etrangères polonais,

Varsovie, Pologne, 11 décembre 2006

- * -

André Rouvoet: en tant qu’homme politique Chrétien je connais la valeur de la prière. Nous indiquons par là qu’il ne s’agit pas de nous mais que nous sommes au service de Notre Seigneur et Sauveur.

Il est important de prier pour les autorités. Le Christ lui-même nous appelle au travers de ses apôtres à prier pour les rois et tous ceux qui sont haut placés. (1 Tim. 2,2)

C’est pourquoi je soutiens l’initiative de « l’Europe pour le Christ ! ». Je pense que l’Europe a besoin du Christ. Le suivre fait disparaître les ténèbres. (Jn 8,12)

André Rouvoet

Président du groupe parlementaire Christen Unie,

Parlement Neerlandais, Pays Bas, Novembre 2006

- * -

Peter Hahne: On peut jeter l’histoire par dessus bord, mais on ne peut la renier. Oui, l’Europe a depuis le début été marquée par la chrétienté, ce lien unificateur et vecteur de valeurs. (…). Mais si l’Europe souhaite avoir un futur, elle doit être consciente de ses origines et vivre de ses racines.

Ici (…) on fait appel au courage et à la fermeté des chrétiens convaincus. Ils doivent faire face à l’esprit de l’époque et à sa culture et ne pas répéter les slogans des « prophètes à la mode ». Ceci exige un mode de vie radical, sans compromis, orienté sur la bible. Ce n’est que de cette manière que les Chrétiens pourront contribuer au renouveau de notre société.

Peter Hahne, chroniqueur Bild am Sonntag et présentateur de télévision.

Citations tirées de « Schluss mit Lustig. Das Ende der Spaßgesellschaf » (Assez de blagues.  La fin de la civilisation de l’amusement.) p.53, 57, 59 avec la permission de l'auteur, Octobre 2006

- * -

Mgr Valentin Pozaic: Aujourd’hui l’Europe doit trouver son identité d’urgence. Personne qui connaît notre histoire, notre culture et éducation ne dirait que l’Europe n’a pas besoin d’être chrétienne. En tant que chrétiens et européens, nous devrions être plus conscients de cette réalité. Le projet l’Europe pour le Christ ! est pour cela un outil excellent, parce qu’il offre un nouvel élan à la prière et les arguments pour la foi- et finalement plus de courage pour confronter la crise actuelle dans la société européenne. Nous sommes tous appelés à dire qu’il n’y a pas de futur pour l’Europe sans le Christ.

Mgr Valentin Pozaic

Evêque Auxiliaire de Zagreb

Croatie, septembre 2006

- * -

Norbert Walter: Je salue l’initiative l’Europe pour le Christ!, car de l’amour de Dieu, du trésor de l’Evangile et des richesses culturelles de la musique chrétienne, de la peinture et de l’architecture, peut naitre plus que ce dont nous nous rendons compte en tant que membres de la « société de l’instantané ».

Prof. Dr. Norbert Walter

Directeur économique de la Deutsche Bank Group

Frankfort, Allemagne, septembre 2006

- * -

Général Philippe Morillon: Conscient que la prière est le plus puissant moyen dont nous disposons pour faire bouger les choses, j'adhère sans hésiter au projet et je souhaite que nous soyons le plus nombreux possible à alimenter ainsi le trésor de la communion des saints pour permettre à notre continent, à notre union, d'être à la hauteur de ce que le monde entier attend d'eux. Qu'ils redeviennent signes d'Espérance et foyers de charité dans une Foi réaffirmée.

Philippe Morillon

Député européen

Bruxelles, avril 2006

- * -

Ari Vatanen : Avons-nous perdu notre humilité pour que plus rien ne nous soit sacré? L’existence, en elle-même, a une valeur absolue et la beauté vertigineuse de la vie peut venir, aussi, de la fragilité.

L’humanité a besoin de se reconnaître en des valeurs inébranlables. Maintenant elles sont l’objet du marchandage politique! le projet "L'Europe pour le Christ! " offre de changer les coeurs des hommes afin que l'Europe s'ouvre au message: La Vie est fragile, traiter avec prière!

Ari Vatanen

Membre du Parlement européen et ex-champion du monde de rally

Bruxelles, mars 2006

- * -

Adrianus Cardinal Simonis: Il y a de nos jours un silence étonnant autour de l’identité chrétienne de l’Europe. Il y a également un silence étrange autour des valeurs chrétiennes qui ont la capacité de donner tant de sens à nos vies. Plus le silence s’étend, plus ces idées sont enterrées profondément. Les chrétiens ont la grande responsabilité de briser ce silence. Même si l’on est confronté à l’incompréhension ou à l’intolérance. Le Christ a toujours parlé clairement. Durant le cours de l’histoire, nos frères et sœurs ont élevé la voix lorsque cela était nécessaire, souvent contre l’esprit du temps. L’Europe pour le Christ ! offre les moyens pour agir de manière cohérente de par notre foi : l’union de prière, la connaissance nécessaire et l’espoir de savoir que nous ne nous battons pas tous seuls.

+ Adrianus Cardinal Simonis

Archevêque d’Utrecht

Utrecht, mars 06

- * -

Nicky Gumble: „En tant que chrétiens, nous sommes appelés à vivre notre foi en Jésus Christ et à partager l’amour du Christ avec ceux qui sont loin de l’Eglise. Grâce à notre collaboration dans le domaine de l’évangélisation avec des chrétiens de toutes confessions, nous avons obtenu de grandes faveurs. Nous avons à cœur de travailler en partenariat avec des organisations et des mouvements chrétiens, en partageant l’évangile en Europe. Je suis heureux de soutenir la vision de « L’Europe pour le Christ ! », qui cherche à encourager les chrétiens à s’unir dans la prière, l’évangélisation et la transformation de la société. “

Pasteur Nicky Gumble

Fondateur du Cours Alpha

Londres, septembre 2005

- * -

Godfried Cardinal Danneels: Se demander ce que serait l’Europe sans le christianisme, c’est se demander ce que serait l’eau de la mer sans le sel. C’est un fait que la civilisation européenne ne serait pas ce qu’elle est sans les chrétiens et le christianisme. Racine de l’Europe, le christianisme n’est pas seulement un héritage spirituel pour elle. Les chrétiens en Europe ont aussi une responsabilité. Les valeurs européennes sont pour une large part des valeurs judéo-chrétiennes. Pour une part elles sont sécularisées. Coupées de leur source transcendante qui est Dieu et son Christ, elles perdent leur source et leur appui, elles risquent de devenir des planètes mortes séparées de leur planète mère. Etoiles admirables à contempler certes, mais sans feu, nos valeurs risquent de devenir folles. Ainsi le christianisme peut-il dégénérer en individualisme, l’amour et la paix devenir pur pacifisme. Combien de temps les valeurs judéo-chrétiennes sécularisées peuvent-elles survivre sans se détériorer ? Que le projet 'L'Europe pour le Christ' puisse contribuer a retrouver la source qui est le Christ.

+Godfried Cardinal Danneels

Archevêque de Malines-Bruxelles

Bruxelles, février 2006

- * -

Otto de Habsbourg: L’Europe ne peut être comprise sans ses racines chrétiennes. Bien plus, la vision chrétienne de l’homme et les valeurs imprégnées dans le christianisme sont indispensables pour le système politique européen et devrait être reconnues par l’Union européenne comme mesure créatrice de son identité. Ceci ne peut être atteint que si les chrétiens croyants et pratiquants s’engagent pro activement.

Ceux qui se résignent ne peuvent pas gagner. Et ceux qui se soustraient au combat politique ne peuvent se plaindre si d’autres forces prévalent. Si les chrétiens, fortifiés par la prière et une bonne éducation s’impliquent activement dans le modelage de l’Europe, alors, elle a toutes les chances d’un beau futur.

Dans ce but, l’initiative « L’Europe pour le Christ ! » est une contribution significative. Elle adresse la question entièrement dans l’esprit du pape Jean Paul II qui voyait la Nouvelle Evangélisation de l’Europe comme la base pour l’unité future du continent entier.

Otto de Habsbourg,

Président Honoraire de L’Union Pan-européenne Internationale,

Munich, octobre 2005

 

- * -

Gordon Showell-Rogers: L’Alliance Evangélique Européenne est convaincue que Dieu répond gracieusement aux prières qui sont en accord avec Sa volonté. Il est dit dans les Ecritures que les individus pourront recevoir une nouvelle vie dans le Christ, que les chrétiens aimeront leur prochain (proche et éloigné) et seront le sel et la lumière de leur société, que Son Royaume viendra et que Sa Volonté sera faite sur le terre comme au ciel.

Nous remercions « L’Europe pour le Christ ! » de ses efforts pour la grâce de Dieu en Europe à ce stade de l’histoire. L’Europe a toujours eu besoin du Christ, et jamais autant qu’aujourd’hui.

Gordon Showell-Rogers

Secrétaire Général, Alliance Evangélique Européenne

Oxfordshire, GB, septembre 2005

- * -

Christophe, Cardinal Schönborn : L’Europe a plus besoin que jamais de la puissance de l’évangile vécu. Le futur de notre continent dépend de la manière dont nous chrétiens laissons notre foi faire partie de tous les aspects de notre existence. Seulement de cette manière, nous pourrons devenir sel et lumière pour notre société. Cette initiative, appelée du beau nom de «L’Europe pour le Christ!» renforcera notre espoir que la vie publique peut changer pour le mieux en Europe malgré tous les malheurs si les chrétiens s’engagent leur personne par la prière, la parole et les actes. Je crois que cette approche est juste – et importante! J’apprécie aussi le fait qu’en plus du coté spirituel, l’accent sois mis sur la ‘responsabilité éducative et sociale’. 

+ Christophe, Cardinal Schönborn,

Archevêque de Vienne,

Vienne, octobre 2005 

 

 

- * -

Rocco Buttiglione: Ces derniers mois nous ont clairement montré que l’Europe, et en particulier l’Union Européenne, se trouve au cœur d’une crise réelle. Cependant, toute crise porte en elle une opportunité de clarifier les choses et de décider.

« L’Europe pour le Christ! » encourage les chrétiens d’Europe à prendre leurs responsabilités et à agir en faveur de l’intérêt commun, même si le vent glacial de la sécularisation leur souffle en pleine face. Comme l’Europe serait pauvre sans la contribution du christianisme ! Pour que jamais ne se présente un second « cas Buttiglione », j’invite tous les chrétiens d’Europe à défendre courageusement leurs positions dans le cadre du débat public. Nous sommes si nombreux, et nous avons tant à dire. Le Notre Père que nous disons ensemble à la mi-journée nous permettra d’avoir le ciel à nos côtés.

Rocco Buttiglione

Ministre Italien de la Culture

Rome, septembre 05

- * -

Ingolf Ellßel: L’Europe a besoin de prière. Le projet « L’Europe pour le Christ ! » a reconnu cette nécessité spirituelle et y a trouvé une réponse spirituelle. Je me réjouis de l’initiative concernant la prière proposée par « L’Europe pour le Christ ! », notamment parce que son fondement théologique clair et large permet une unité spirituelle pour de nombreux chrétiens au-delà des frontières confessionnelles. Je remercie chaleureusement les initiateurs de ce projet.

Ingolf Ellßel

Président de la Fédération des Eglises Pentecôtistes Unies (BFP)

Tostedt, Allemagne, août 2005

 

- * -

Ulrich Parzany: „Je suis heureux que des chrétiens de diverses Eglises et confessions décident ensemble de proclamer une nouvelle fois Jésus Christ en Europe. Il est la lumière du monde. Chaque homme a le droit d’entendre parler de lui et de le rencontrer personnellement. Jésus Christ réussit à réconcilier l’homme avec Dieu et est également la source de la réconciliation des hommes entre eux. Aujourd’hui, l’Europe a absolument besoin de cette force. Les chrétiens des nombreux pays européens peuvent s’unir dans la prière. C’est là la contribution la plus forte que des chrétiens puissent apporter. Une action s’ensuivra, qui réconciliera et unira les hommes“.

Père Ulrich Parzany

Directeur de ProChrist

Kassel, Allemagne, septembre 2005

 

- * -

 

Nous serions également heureux de recevoir le fruit de votre réflexion ainsi que vos messages. Pour nous les envoyer, s.v.p. utiliser cette adresse:

office (at) europe4christ.net

Merci!

| |
 
 
© 2005 - 2017 - Europa für Christus